VECKNAM DU 17/10/2020

Samedi 17 Octobre 2020. Nouvelle mission pour les Mercenaires : « Le Vecknam », un évènement mettant en scène l’affrontement entre les Amerlicains et les Vecknamiens. La rencontre se déroule à Veckring, dans le département de la Moselle (57), sur le site de Paintball Veckring, une ancienne caserne militaire, réaménagée pour les besoins du Paintball et s’étalant sur 12 hectares semi-urbains et boisés. La météo annonce un temps automnal : Nuageux avec quelques rares éclaircies, caractéristique de la région Grand-Est en cette saison. Nous attendons au total 5 mercenaires : Somy, leader de l’association et du groupe pour la journée. Bobby, secrétaire de l’association et tacticien hors-pair. Max, jeune et intrépide Mercenaire ne reculant devant rien ni personne. Panda, appui stratégique de l’équipe. Et pour finir, Adam.



1. Etablissement du Camp de Base


Les premiers Mercenaires arrivent sur le site à 8h30. Veckring les salue de sa brise glaciale leur caressant les joues et la nuque. Pas de temps à perdre pour les Mercenaires qui commencent à décharger les premiers éléments logistiques. Le camp de base se met peu à peu en place : Les voitures forment un arc de cercle autour des tables installées au centre. Il est établi à proximité de l’entrée de la zone de jeu pour faciliter les allers et venues des Mercenaires dans le jeu.

Panda et Adam arrivent, en apportant ravitaillement et l’étendard Mercenaire Paintball. Nous sommes à priori au complet, et hissons l’emblématique drapeau de l’association, avec émotion, qui désormais flotte sur le site. La larme à l’œil, nous continuons les préparatifs car le temps presse et nos articulations se crispent sous le froid, nous devons rester actifs. Nous tentons de nous réchauffer tant bien que mal avec le café chaud et les viennoiseries apportées par les membres de l’équipe, mais nous le savons tous : Seule l’action sur le terrain nous réchauffera réellement le corps, le cœur et l’esprit.

Camp MP

Soudain, nous apercevons un visage familier, celui de Yannick, notre Mercenaire téméraire et héros du Castle Game de la semaine précédente. Il n’aura probablement pas su résister à l’appel de l’action et du devoir envers ses coéquipiers. Quoi qu’il en soit, son aide nous sera précieuse.

Et juste après Yannick, en contact avec Bobby, nous faisons connaissance de Benjamin et de son fils Keryan qui ne tardent pas à rejoindre l'équipe pour découvrir l'association et sa force.

Les Mercenaires n'ont jamais était si nombreux sur le terrain.



Les Mercenaires se concentrent sur la préparation de leur équipement sous le drapeau MP.


2. Premier Affrontement : La Sécurisation de Munitions


Briefing : Pour ce premier affrontement, deux équipes d’une vingtaine de joueurs chacune s’affronteront sur le terrain. La mission pour les « rouges » (Vecknamiens) et les « bleus » (Amerlicains) sera identique : Il s’agira de repérer des caisses de munitions disséminées un peu partout sur le site et de les rapporter au point de respawn. Evidemment, tout ceci se fera dans le cadre des hostilités entre les deux équipes. Il est difficile d’établir une stratégie précise car nous ignorons l’emplacement exact des caisses. Il faudra donc se repartir et progresser un maximum sur le terrain tout en le « ratissant ».

10h30. Le top départ est donné. Somy s’élance sur le côté gauche du bâtiment central, suivi du reste des mercenaires qui forment une colonne sur les premiers 50 mètres. Contact avant : Les premiers Amerlicains sont aperçus à midi et nous nous répartissons en ligne derrière des obstacles de pneus et des barricades en bois. Les billes claquent sur le bois humide des barricades et nos corps nous shootent une dose d’adrénaline à chaque impact. La pression monte. Nous avons en face de nous des joueurs équipés de lanceurs speed, sans limite de billes, et le mitraillage incessant nous empêche de riposter. Somy et Yannick s’engagent dans le couloir du bâtiment central tandis que Bobby et Adam maintiennent la pression sur le côté extérieur gauche. Panda est en appui à l’arrière. Soudain, incident de tir : Bobby subit un dysfonctionnement sur son lanceur au niveau du canon et se voit contraint de sortir du terrain.

Le combat continue entre les deux équipes, qui n’en démordent pas. La ligne de front se maintient au même endroit pendant la quasi-totalité des 30 minutes de jeu. Les forces sont équilibrées, et des joueurs sont éliminés dans les deux camps dans des proportions égales. Les Mercenaires ne parviennent pas à établir de contact visuel avec les caisses de munitions. Peu importe, cette mission est pour nous secondaire. Notre mission principale est de faire chauffer nos canons et nos articulations.

11h00. Fin de partie. Les Mercenaires se rendent au camp de base pour un team briefing.



3. Second Affrontement : La Libération d’Otages


Briefing : Les Amerlicains ont pris pour otages 4 Vecknamiens dans une maisonnette retranchée en lisière de forêt. La position est solidement gardée par 6 Amerlicains et du renfort est attendu. Les renforts seront positionnés en aval du terrain, à 200 mètres du lieu de détention, ce qui constituera également leur point de respawn. Les Vecknamiens auront, quant à eux, pour mission de libérer les otages, et de les conduire dans une zone sécurisée. La safe zone sera en amont du terrain, entre 200 et 300 mètres du lieu de détention des otages. Celle-ci constituera également le point de respawn des Vecknamien.

Une stratégie est rapidement mise en place entre les Vecknamiens. Un groupe de 5 à 6 « rouges », dont Bobby, formera le groupe de tête et concentrera ses efforts sur la maisonnette ou les otages sont détenus. Un lien radio sera maintenu entre Bobby et Adam qui transmettra l’information au reste des Mercenaires. Le reste des « rouges » se chargera de bloquer l’arrivée des renforts Amerlicains.

11h30. C’est parti. Bobby s’élance avec son groupe de tête en direction de l’objectif tandis que Somy, Panda, Yannick, et Adam prennent position en milieu de terrain pour ralentir la progression des « bleus ». Les billes fusent et le combat ne tarde pas à prendre son maximum d’intensité. Les opposants ont pris possession des grands bâtiments centraux pour nous empêcher de bloquer complètement les renforts. Panda en appui, Somy, Yannick et Adam forment un trinôme pour tenter d’investir un des bâtiments centraux par la gauche. Ils sont rejoints par un autre Vecknamien d’une incroyable témérité, nous l’appellerons « Rasta ». Mais les Amerlicains sont idéalement positionnés et ont repéré la tentative de prise de bâtiment. Ils encerclent rapidement le trinôme ainsi que Rasta, et les éliminent rapidement. Retour au spawn.

- « Adam de Bobby. On est en position devant le bâtiment des otages. Reste 4 rouges. La maison est bien gardée. ».

C’est bien pris - Somy, Yannick et Adam reforment un trinôme et s’élancent dans les bois épineux en bordure haute de terrain pour contourner les forces Amerlicaines positionnées dans les bâtiments centraux et les prendre à revers. Un contact visuel est établi avec le groupe de tête de Bobby qui maintient la pression sur le flanc gauche de la maisonnette ou les otages sont détenus. Le contact est confirmé par radio. Le trinôme s’enfonce furtivement dans les épineux et se rapproche très près de l’adversaire qui ne les a pas repérés.


Caisse à sable MP

Caisse à sable et plan d’action des Mercenaires.


Visuel sur 3 adversaires, l’approche se doit d’être discrète. Le trinôme profite de la pression exercée par le groupe de Bobby. Somy investit le bâtiment central tandis que Yannick et Adam passent derrière la petite chapelle qui abrite un Amerlicain. Yannick fait une approche de félin et élimine furtivement l’Amerlicain posté au niveau de la chapelle. La voie des renforts amérlicains sur le flanc droit semble bloquée par nos alliés Vecknamiens, et la maisonnette des otages semble avoir beaucoup perdu de sa défense initiale.

Soudain les tirs s’intensifient. Aucune communication radio n’est donnée, mais le claquement de billes laisse suggérer un assaut de la part du groupe de Bobby. C’est le moment, Adam et Yannick prennent la maisonnette d’assaut par l’arrière. En colonne, pas du rat, le binôme pénètre dans l’enceinte du bâtiment et aperçoit les otages accroupis, apeurés et les mains en l’air. Les otages sont libérés, mission accomplie.

BOBYFUM

Un créneau supplémentaire est accordé par les organisateurs pour permettre aux ex-otages de tirer quelques billes et pour permettre aux derniers joueurs de se détendre avant la pause déjeuner.

12h15. Fin de partie et retour au camp de base. C’est un succès pour les Mercenaires et leur stratégie. Les Mercenaires profiteront de la pause déjeuner pour raconter leurs exploits et péripéties de la matinée. Le froid est désormais absent, remplacé par la chaleur de la cohésion Mercenaire.




Une colonne de fumée est établie pour signaler notre victoire à tous les Indiens de la région Grand Est.


4. Troisième Affrontement : Le Drapeau sur la Butte


Briefing : Le concept est assez simple. Il faut prendre d’assaut une colline exposée et y hisser un drapeau Rouge ou Bleu. Le drapeau est d’ailleurs symbolisé par une croix sur qu’il faut tourner dans un sens ou dans un autre pour faire en sorte que l’extrémité rouge ou bleu soit vers le haut. La zone de jeu est considérablement réduite et intensifiera nécessairement le combat.

Notre constat est clair, il s’agit d’une mission suicide, d’autant plus que les bleus ont l’avantage du terrain et du nombre. Plusieurs rouges ont en effet quitté le site pendant la pause déjeuner. Soit, un Mercenaire ne recule devant rien, et nous recevons en plus l’appui de Max qui a pu résoudre ses problèmes techniques.

14h15. Début de partie. Les Vecknamiens prennent d’assaut un des bâtiments centraux qui donne une vue imprenable sur la butte a drapeaux. Mais le lieu est convoité par les deux camps et les claquements de billes resonnent dans les couloirs du bâtiment. Les bleus parviennent à hisser le drapeau rapidement, et bien avant que les rouges ne puissent se positionner sur le terrain. Il est déjà trop tard. L’affrontement continuera jusqu’en fin de partie. Les bleus ont pris l’avantage, et le moral des rouges est en berne.

14h45. Fin de partie. Les bleus ont remporté la partie.



5. Quatrième Affrontement : L’Assaut de l’Ordinaire


Evènement intéressant : une quarantaine d’hommes et de femmes du 5è Régiment d’Hélicoptères de Combat de la base aérienne de PAU (Pyrénées-Atlantiques) se trouve sur le site de Paintballl Veckring pour une sortie de cohésion. Les organisateurs ont alors décidé pour cette dernière partie de mettre à l’épreuve leur maitrise du combat tactique et nos compétences de paintballeux aguerris. Ce sera donc un affrontement entre militaires contre civils. Il est de bon ton de rappeler qu’il s’agit ici d’un jeu, et non pas d’une mise en condition.


Briefing : Les militaires devront défendre une position, l’ordinaire, ancienne cuisine du camp militaire, et ce jusqu’à épuisement de leurs forces ou des nôtres.


Photo de classe devant l’Ordinaire.

En hauteur les militaires du 5e RHC, en bas les joueurs de paintball aguerris, en noir les Mercenaires.



15h15. C’est le début des hostilités. Les civils se lancent à l’assaut du bâtiment que les militaires gardent farouchement. Les mercenaires se positionnent au niveau des carcasses de voitures abandonnées qui offrent une vue de choix sur les entrées des caves de l’Ordinaire. Les billes claquent sur la tôle froissée des voitures : Les militaires nous ont repérés. Ils sont placés à chaque fenêtre et ouverture du bâtiment, ce qui était prévisible. Nous lançons des rafales de billes dans leur direction, et leur empêchons de lever la tête. Notre équipement est bien plus pointu que le leur, ce qui nous donne un avantage technique.

Notre objectif est d’investir l’étage du bâtiment, mais nous nous exposons à des tirs venus de toutes parts. Bobby dégoupille une de ses grenades fumigènes à l’origine douteuse, mais rudement efficace. Un écran de fumée opaque permet aux civils de progresser rapidement et de prendre d’assaut l’étage. Les militaires perdent du terrain, mais redoublent d’agressivité. Ils se défendent bien et parviennent à éliminer plusieurs de nos alliés.

La partie continuera ainsi jusqu’aux alentours de 16h00. Nous profitons de ce moment pour féliciter nos belligérants pour leur vaillance.

Les Mercenaires retournent au camp de base.



6. Fin de Journée pour les Mercenaires :


Nous sommes fatigués et éreintés, après une journée intense en action. Mais le sourire est sur toutes les lèvres. Nous nous accordons un instant de détente pour partager un bon moment ensemble. Nous profitons aussi de ce moment pour faire plus ample connaissance avec Benjamin et son fils Kyrian, sans qui la victoire n’aurait pas été possible ! C’était une très belle journée pour les Mercenaires et futures Mercenaires qui reprennent le chemin de leurs vies respectives.


Association Mercenaire Paintball.

De gauche à droite, de haut en bas : Adam, Yannick, Benjamin, Bobby, Panda, Somy, Kyrian et Max

© 2017 by SOMYONE MP. Proudly created with Wix.com